Tout savoir sur les hémorroïdes

Tout savoir sur les hémorroïdes

Bien que très communes, autant chez les femmes que les hommes, les hémorroïdes restent un sujet tabou. Et pourtant… 50% des personnes souffriront à un moment donné de leur vie de cette pathologie. Les hémorroïdes, externes ou internes, sont la dilatation et l’inflammation de veines situés dans la zone hémorroïdaire : le rectum et sur l’anus.

Ces veines sont en général indolores et très utiles parce qu’elles se dilatent afin de contrôler en douceur les selles, lors de la défécation. En effet, quand elles restent dilatées régulièrement, de façon anormale, ainsi que la partie qui les entoure, elles constituent des varices anales. Et c’est là que les soucis commencent… C’est ce qu’on appelle une crise hémorroïdaire. Ces veines peuvent alors parfois s’extérioriser au niveau de l’anus et former une ou plusieurs «boules». C’est un problème un  peu gênant qui, généralement, n’est pas grave et que l’on peut soigner efficacement à la maison, à l’aide de simples traitements.

C’est quoi exactement les hémorroïdes internes et externes ?

Il existe deux catégories d’hémorroïdes: les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes.

-Les hémorroïdes internes ne provoquent pas de douleur, car elles sont localisées dans la partie haute du rectum qui n’est pas innervé.

Parfois, on ne constate aucun symptôme. Il peut se manifester par la présence d’un peu de sang rouge vif dans les selles, sur la cuvette des toilettes ou sur le papier toilette après l’essuyage.
-Les hémorroïdes externes, petites excroissances à l’extérieur de la zone anal, peuvent être indolores ou faire très mal, jusqu’à la personne qui en souffre n’arrive plus à marcher. Elles peuvent empirer, changer en bleues violacées et saigner.

Les symptômes et désagréments

hemorroideSavez-vous ce besoin impérieux de se gratter l’anus, même en public, causé par des démangeaisons insoutenables ?

Ou encore cette sensation de n’avoir pas fini ses selles et l’existence d’un prurit local, des selles liquides, sur l’anus ?On peut également énumérer la sensation de pesanteur dans l’anus et/ou de corps étranger, une douleur en s’essuyant, des picotements, une inflammation, des saignements rouges vifs indolores parfois, des brûlures.

Ajoutons des réveils nocturnes, des douleurs qui s’intensifient, des douleurs au moment des selles… Sans compter la peur de ne pas avoir un remède hemoroide rapide sur soi au bon moment, afin d’apaiser la douleur plus ou moins chronique.Il est à noterque l’apparition de ce genre de symptômes désagréables n’est pas obligatoire ni même une douleur pour souffrir quand même d’une poussée hémorroïdaire.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Le syndrome de la tête plate : causes et traitements

Le syndrome de la tête plate touche beaucoup