À quoi sert le certificat médical au travail ?

À quoi sert le certificat médical au travail ?

Lorsqu’un employé ne peut pas aller au bureau à cause d’un problème de santé ou d’un accident, il doit prendre un certificat médical pour le donner à son patron comme preuve.

La remise d’un certificat médical est-elle toujours obligatoire ?

La remise d’un certificat médical au sein d’une entreprise est obligatoire quand le salarié ne peut pas travailler ou accomplir ses missions à cause d’un problème de santé grave telles que la maladie ou l’accident. Le certificat médical sert à justifier cette inaptitude et l’absence, même si c’est seulement pour une courte durée.

 

Quand est-ce que le certificat médical doit être donné au responsable ?

En général, le salarié doit remettre le certificat médical à son patron au plus tard deux jours après le début de son absence pour bénéficier de son salaire intégral. À noter qu’un salarié qui refuse de fournir un certificat médical alors qu’il s’est absenté peut obtenir une sanction disciplinaire et peut risquer un licenciement en cas d’une longue absence.

 

Quels sont les éléments que doit comprendre le certificat médical ?

Le certificat médical doit comprendre certaines informations importantes. Il doit notamment comprendre les renseignements médicaux concernant l’état de santé du salarié, les symptômes repérés, ainsi que la localisation des lésions. Le médecin doit aussi mentionner si un arrêt de travail est nécessaire et dans ce cas, il doit indiquer la durée précise de l’arrêt maladie. Par ailleurs, il faut qu’il indique si le patient peut sortir ou non.

Quelles sont les obligations d’un dirigeant d’une entreprise au regard d’un certificat médical ?

Le certificat médical confirme l’incapacité du salarié à accomplir son travail durant une période déterminée. De ce fait, le dirigeant de l’entreprise ne doit pas l’engager durant cette période. Dans le cas où l’employeur ne reconnait pas le certificat médical du salarié et le force à travailler, le salarié peut déposer une plainte. Pareillement, si durant la période d’arrêt de travail le salarié exerce une autre activité professionnelle rémunérant, son employeur peut déposer une plainte et il peut obtenir de lourdes sanctions venant de la Caisse primaire d’assurance maladie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Porter des lunettes : un choix pas toujours facile

Bon nombre de personnes ont un trouble de