Régime anti-cancer

Régime anti-cancer

Le cancer est une maladie qui frappe bons nombre de gens dans le monde. De nombreuses raisons peuvent expliquer sa cause. Mais, dans la plupart des cas il est lié des actions directes de l’homme comme une mauvaise alimentation. Voici quelques conseils sur l’alimentation pour prévenir le cancer.

Les fruits rouges et les agrumes : des fruits anti-cancer

Si les fruits rouges sont de plus en plus conseillés, c’est avant tout pour le fait qu’ils soient riches en polyphénols. À noter que ce sont des substances qui présentent d’importants effets en matière de lutte contre le cancer.

Grâce à l’acide éllagique et aux composés de proanthocyanidines dans les fruits rouges, la croissance des cellules cancéreuses est réduite.

acide-elagique

Il a d’ailleurs été prouvé dans de nombreuses études en laboratoires que la présence des molécules proanthocyanidines empêche le développement du cancer. En dehors de la caractéristique détoxifiant des fruits rouges, ils participent aussi au renforcement des vaisseaux sanguins.

fruit-rouges

Les agrumes qui contiennent une bonne quantité de flavonoïdes sont considérés comme des antioxydants et des anti-inflammatoires. Ces molécules ont entre autres des effets anticancéreux. Les flavonoïdes sont surtout présents au niveau de la partie blanche de l’écorce des agrumes et dans les jus des agrumes.

Quelques types de légumes pour prévenir le cancer

Parmi les légumes reconnus comme anticancéreux se trouvent les légumes crucifères. C’est le cas notamment des brocolis et de différentes formes de choux. Ils sont vraiment riches en polyphénols et en glucosinoaltes.

chou-brocolis

Ces éléments agissent surtout de manière à éliminer les substances toxiques au niveau de l’organisme et à réduire le développement des cellules cancéreuses.

Ces légumes sont aussi susceptibles de prévenir le cancer de l’estomac étant donné qu’ils ont des propriétés antibiotiques. Ce qui évite la prolifération des bactéries responsables des ulcères gastriques. Il est en tout cas conseillé de les manger crus ou de les cuire à la vapeur afin d’éviter la perte des glucosinoaltes et de veiller à une consommation de 3 à 4 fois par semaine.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Quel brancard pour son ambulance ?

La stabilisation d’un patient est primordiale en matière